Objectifs

RÉSIDENCE DE CRÉATION À LA FONDERIE KUGLER:

Laboratoire de recherche et d’expérimentation et organisation d’une soirée de discussions, de performances et de musique. Du 3 au 14 décembre, à la Fonderie Kugler, Genève, Suisse.

ORGANISATION ET CONTENU:

La compagnie insanë, conformément à la mission qu’elle s’est attribuée, accorde une grande importance à la recherche et à l’expérimentation, dans le but de développer son langage et d’affûter les outils dont elle dispose. cette volonté d’exploration a conduit insanë à mettre en place son projet Le Labo OFF, dans le cadre du Festival d’Avignon OFF 2011. Pendant un mois, nous avons présenté chaque soir une performance, fruit du travail de recherche de la journée même.

Suite au succès public et artistique de ce projet, nous avons souhaité poursuivre nos recherches dans le cadre d’une résidence de deux semaines à la Fonderie Kugler. Contrairement au Le Labo OFF, nous ne présenterons pas quotidiennement le fruit du travail de recherche au public, mais lors d’un grand événement de clôture performatif et festif, le vendredi 14 décembre.

LABORATOIRE DE RECHERCHE ET D’EXPÉRIMENTATION:

La résidence se structurera en plusieurs étapes de recherches et d’expérimentations.

Premièrement, nous souhaitons retravailler la création CODES, présentée en Suisse romande à l’automne 2011, et lui donner un caractère plus performatif, à la limite de l’installation. La question du rapport entre machine technologique et être humain nous semble encore à approfondir et, à travers cette installation, nous souhaitons cette fois confronter directement le spectateur, face à cette machine-monstre, aux caractères à la fois envoûtant et dangereux.

Deuxièmement, en vue d’une création-installation au début de l’année 2013, nous souhaitons nous pencher sur les différences entre espace privé et espace public, à travers la mise en place d’un système de capteurs, de caméras, de micros et d’écrans, symbolisant la surveillance que nous opérons constamment les uns sur les autres. Le public sera ainsi amené à se promener dans un labyrinthe sous haute attention et se verra devenir une partie de l’univers constamment enregistré, reprojeté, rediffusé, avec plus ou moins de manipulations de la réalité en amont.

Troisièmement, nous souhaitons commencer le travail sur la saison prochaine. celle-ci tâchera d’aborder la notion de violence, autant dans son caractère de débordement physique et psychique que dans son caractère social. Nous profiterons de la résidence à la Fonderie Kugler pour poser les premiers jalons de travail d’un projet de création qui sera un des plus importants de l’histoire de la compagnie.

Ces trois axes seront abordés simultanément sous formes de séances indépendantes de travail et nous permettront de mettre en place un univers performatif et esthétique qui investira l’ensemble de la Fonderie Kugler, la transformant en vitrine des préoccupations actuelles d’insanë.